Nos Actualités

Comment gérer la lumière pendant l’élevage de vos vins en Wineglobe ?

27 septembre 2022

La transparence est au cœur du projet du Wineglobe et avec elle, les vignerons peuvent travailler sur l’équilibre oxydo-réductif de leurs vins. Aux prémices de la conception de Wineglobe, tous les types de verre ont été testés et nous avons décidé de retenir celui-ci permettant d’obtenir des vins dynamiques, vibrants et vivants.

Ce type de verre transparent implique alors de réfléchir à certaines problématiques et de trouver des solutions pour éviter tout risque de « goût de lumière ».

Qu’est-ce que le « goût de lumière » ?

Problématique parfois méconnue du monde vinicole, le goût de lumière est pourtant un sujet qui concerne notre secteur. La lumière, une longueur d’onde puissante, peut créer une réaction chimique en présence d’une certaine vitamine et apporter un défaut au vin ce que l’on appelle « le goût de lumière ». Cette vitamine B2, appelée Riboflavine, qui est naturellement présente dans certains vins, est particulièrement photosensible. Elle peut réagir aux UV de la lumière naturelle (longueur d’onde 375Nm) ou à la lumière artificielle (lumière bleue 450 à 500 Nm dans le visible) et conduire à la formation de molécules indésirables. Le goût de lumière entraine ainsi la dégradation des caractéristiques aromatiques du vin, faisant apparaitre des odeurs de chou ou de caoutchouc.

Ce goût de lumière, plus présent dans l’univers du champagne où des bouteilles d’un verre plus clair sont exposées pendant leurs longues années de vieillissement, touche principalement les vins blancs et les rosés, moins protégés du fait de leur couleur. Au contraire, grâce à la présence d’anthocyanes, les vins rouges sont moins concernés par ce problème.

Lumière et Wineglobe

La réaction chimique entre la lumière et la Riboflavine peut mettre plus ou moins de temps à apparaitre selon les conditions. De quelques minutes à plusieurs mois, il s’agira donc d’adapter la protection du vin en fonction de la source de lumière : naturelle ou artificielle.

Dans le cas de la lumière naturelle, celle du soleil, la conclusion est ferme et définitive : aucune exposition du Wineglobe rempli, même pour une durée très courte. En effet la réaction avec la Riboflavine peut se faire très rapidement au contact des UV (quelques heures suffisent). Ainsi nous préconisons de ne jamais exposer un Wineglobe au rayonnement solaire, directement ou indirectement.

Pour la lumière artificielle, le risque de goût de lumière ne deviendrait préjudiciable qu’en cas de longues expositions (semaines, mois). La longueur d’onde et l’intensité variant selon les chais, chaque situation doit être appréhendée différemment. Mais dans la grande majorité, avec des LED d’une puissance lumineuse raisonnable (<300lux), il est tout à fait possible de mettre le Wineglobe en contact avec cette lumière ponctuellement (visites de chai, observations…).

Comment protéger le Wineglobe ?

Après 6 ans de présence de nos Wineglobes dans les chais, aucun cas de goût de lumière n’a été recensé. Pour autant, dans une démarche de prudence et d’amélioration continue, nous nous sommes penchés sur des solutions afin d’éviter toute déviation dans les vins.

La première solution serait d’ajuster le luminaire du chai. En passant à des LED jaunes (590 nm), le Wineglobe est parfaitement protégé. En effet ces luminaires certifiés par le CIVC (Comité Interprofessionnel du Vin de Champagne) garantissent qu’une exposition à cet éclairage pendant tout une année ne modifie ni la couleur ni le goût du vin.

Pour ceux qui ne souhaitent pas ou n’ont pas la possibilité de faire évoluer leur luminaire, nous avons alors développé une robe de protection fournie systématiquement et gratuitement avec nos Wineglobes. Cette housse noire en Lycra protège complètement le vin de toute réaction chimique avec la lumière. Facile d’utilisation puisqu’elle s’enfile et s’enlève en quelques secondes, cette robe de protection a été étudiée pour protéger le vin pendant toute la durée de l’élevage. Et puisque les courtes expositions sont sans danger, vous avez ainsi tout loisir de la retirer ponctuellement lors des visites dans votre chai ou pour toute action sur le Wineglobe.

Cette housse de protection faite sur-mesure et cousue à la main est un élément essentiel de l’écosystème Wineglobe.

Wineglobe n’est pas qu’une cuve en verre mais bien une solution complète destinée à laisser le raisin exprimer son potentiel avec précision. Pour toute question ou interrogation, concernant ou non le goût de lumière, les équipes de la Famille Paetzold sont présentes et à votre écoute pour vous proposer des solutions. Face aux besoins de nos clients, nous engageons notre expertise pour les accompagner dans leur itinéraire œnologique.

Découvrir
nos autres articles