Cuve en verre Wineglobe 220L

Questions générales

Qu’est-ce qu’un Wineglobe ?

Famille Paetzold a imaginé, conçu et développé un nouveau contenant technique et original pour la vinification, l’élevage et la conservation des vins blancs, rouges et rosés : le Wineglobe.
Il s’agit d’une cuve en verre de plus de 200 litres, de forme sphérique, et fabriquée à partir de verre borosilicate transparent.

Quand utiliser un Wineglobe ?

La cuve en verre Wineglobe 220L s’utilise actuellement :
• En vinification et en élevage pour les vins blancs et rosés
• Uniquement en élevage pour les rouges. En effet, nous ne disposons pas à ce jour d’outils permettant un écoulage et décuvage optimisé.

L’utilisation d’un Wineglobe pour la conservation et le vieillissement du vin est encore en phase de conception dans notre service R&D.

Pour quels vins ?

Les Wineglobes peuvent être utilisés comme contenant pour les vins rouges, blancs, rosés et pour les vins de base des effervescents.

Nos cuves en verre sont certifiées conformes pour une utilisation alimentaire.

De quoi est composé un Wineglobe ?

Wineglobe a été conçu à partir de verre borosilicate (connu sous la marque commerciale Pyrex) qui présente la capacité d’être plus solide que le verre sodo-calcique (le même verre que les bouteilles de vin).

Est-ce fragile ?

Le verre utilisé pour la fabrication de nos Wineglobes est du verre borosilicate, le verre le plus solide et résistant.

Dans des conditions normales d’utilisation, la cuve est incassable. Conçue avec une épaisseur suffisante et d’une homogénéité sur toute la surface, elle est résistante aux chocs d’utilisation (raccords de tuyaux) et à la pression de 0.5 bar.

Il est cependant important de ne pas utiliser d’abrasifs (type tamponjex) ou d’outils métalliques non munis d’une protection pour nettoyer la cuve en verre.

Qui fabrique les Wineglobes ?

Les cuves Wineglobes de 220L sont achetés auprès de souffleur de verre. Les quantités sont limitées car la production d’une pièce nécessite 4 souffleurs exposés à des températures de plus de 1500°C.

Depuis 2017, nous avons donc décidé de produire nos propres cuves en verre pour les vins. Un développement en interne de la conception, de la méthode de production et de la fabrication a été décidé. Nous espérons disposer de nos premières cuves de 400L début 2021.

Comment peut-on financer un Wineglobe ?

Pour les structures qui souhaitent et peuvent en bénéficier, le Wineglobe est éligible à la subvention FranceAgriMer. Elle correspond à la prise en charge d’une partie du coût d’investissement matériel (30 à 40 % du coût HT) y compris frais de livraison et main d’œuvre du fournisseur. La téléprocédure est disponible du 01 décembre 2020 jusqu’au 05 mars 2021 midi pour le dépôt de la demande d’aide, et un seul devis par matériel est nécessaire pour l’instruction. Les Jeunes Agriculteurs et les Nouveaux Installés depuis moins de 5 ans bénéficient d’une bonification de 10% maximale s’ils détiennent au minimum 20% des parts sociales de l’entreprise. Pour plus de renseignements relatifs à la procédure à suivre, vous pouvez consulter la page dédiée aux Appels à projets 2021 de FranceAgrimer : https://www.franceagrimer.fr/filieres-Vin-et-cidre/Vin/Accompagner/Dispositifs-par-filiere/Organisation-commune-de-marche-et-aides-communautaires/OCM-vitivinicole/Investissements-dans-les-entreprises-viti-vinicoles/Programme-d-investissements-des-entreprises-vitivinicoles-Appel-a-projets-2021 et contacter le service territorial de votre région https://www.franceagrimer.fr/fam/content/download/48055/document/antennes_gestion_2018.pdf?version=6.

Le WineGlobe et l’œnologie

La gestion de la réduction en Wineglobe

Comme le verre est un matériau à porosité nulle, aucun apport d’oxygène ne se produit. On pourrait alors s’attendre à une fermeture aromatique ou une réduction dans le vin (comme dans des cuves en acier inoxydable).

Cependant, l’ensemble des utilisateurs sont unanimes : absence totale de réduction pendant l’élevage sans aucun apport d’oxygène. Il est très étonnant de constater que, dans cette cuve en verre, le vin évolue sans phénomène d’oxydation et de réduction sans apport d’oxygène. En l’absence de ces phénomènes, le vin n’apparait pas figé, il est vivant, dynamique et évolue lentement sans usure du potentiel aromatique.

Nos résultats depuis 5 ans montrent une évolution dans l’œnologie classique : il existe d’autres phénomènes que l’oxygène qui permettent aux vins de ne pas réduire. Cette avancée est considérable, nous travaillons donc actuellement en R&D pour l’expliquer.

La gestion du SO2 en Wineglobe

En comparaison à un élevage en barrique, les utilisateurs de cuves en verre observent en moyenne une diminution du SO2 total de 25% à 50%.

La gestion de la température en Wineglobe

Le verre n’est pas un conducteur thermique fort (comme le béton).

On observe généralement moins de variation de température dans nos globes en verre. Les fermentations peuvent être alors plus lentes (pas languissantes, ni à l’arrêt mais simplement plus lentes).

Comment gérer la lumière ?

Nous avons choisi de conserver la transparence du verre dans notre contenant car nous pensons qu’elle permet l’évolution harmonieuse et sans réduction des vins. Cependant, cela implique de réfléchir à la problématique du goût de lumière.

Il s’agit d’une déviation qui peut intervenir en présence d’une vitamine B2 (la Riboflavine) et d’une certaine longueur d’onde (la lumière bleue).

Bien qu’aucun incident de type goût de lumière n’a pu être observé, il convient de prendre des précautions simples pour éviter tout risque de perdre la pureté d’un vin.
Des robes de protection sont disponibles gratuitement lors de la vente ou de la location pour protéger les cuves Wineglobes de la lumière.

Si vous souhaitez plus d’informations à ce sujet, n’hésitez pas à nous contacter.

Fonctionnement du WineGlobe

Comment utiliser le Wineglobe ?

Le Wineglobe peut s’utiliser de deux manières : Le Wineglobe peut s’utiliser de deux manières :

– Comme une « barrique » : remplissage à ras bord avec une bonde 

– Comme une « cuve » : avec un couvercle étanche 

L’ensemble des opérations courantes œnologiques (remplissage, soutirage, prélèvement…) se réalisent comme dans n’importe quel autre contenant existant actuellement.

Comment s’assurer de la sécurité ?

Pour les vignerons qui travaillent en cuve remplie entièrement avec bonde, aucun risque d’éclatement du verre par pression.

Pour ceux qui travaillent en ciel gazeux, le couvercle étant verrouillé, une échappatoire des gaz devra être organisée, anticipé pour les opérations de remplissage, inertage, fermentation et stockage. Afin de parer ces éventualités, une soupape de sureté calibrée certifiée pour une surpression de 0.4bar±0.1 (0.4MPa±0.1) est fixée sur le couvercle de fermeture.

Comment laver le Wineglobe ?

Grâce à sa robustesse, la cuve en verre supporte aisément un prélavage au jet d’eau haute pression. De par sa surface lisse, le Wineglobe se nettoie facilement à l’eau (froide ou chaude). Certains utilisateurs s’affranchissent des produits chimiques et/ou d’actions thermiques.

Il est cependant compatible avec les produits de nettoyage et de désinfection classiquement utilisés en œnologie : chlore, peroxyde d’hydrogène, acide peracétique, alcool, ammonium quaternaire.

Pollution et environnement

Absence de relargage dans le vin

L’industrie vinicole utilise une grande diversité de matériaux pour la vinification, l’élevage et la conservation des vins. Les récipients vinaires ont beaucoup évolué depuis des siècles, en matériaux divers. Cependant, l’innocuité de ces contenants est parfois loin d’être neutre pour le vin. Ces attaques acido-basique répétées provoquent une corrosion des surfaces, modifiant la rugosité et la porosité. Le temps et les cycles de nettoyage se cumulant chaque année, les surfaces des matériaux s’ouvrent et provoquent un relargage des constituants dans le vin.

Le verre reste l’exception puisqu’entièrement vitrifié. Il se positionne comme le matériau avec la meilleure innocuité par rapport au vin : il est inerte, non toxique et imperméabilité aux gaz et aux odeurs. Ces qualités sont durables à l’échelle de centaines d’année. Même après de nombreux lavages, nos barriques en verre ne relargueront pas de polluants au vin.

Absence de colle

Nous sommes soucieux de préserver l’environnement ainsi que la qualité du produit final. Nous cherchons toujours des solutions excluant toute possibilité de pollution, afin de ne pas affecter l’équilibre d’un vin ou la santé du consommateur. Nous avons donc choisi de fabriquer des cuves en verre en une seule pièce, non assemblées, afin d’éviter tout risque de pollution aromatique ou chimique (pas de colle).

Réduction de la pollution : économies d’eau et de produits chimiques

L’activité vinicole génère actuellement 0.5 à 10L d’eau par litre de vin produit, principalement pendant le nettoyage de la cuverie. La consommation d’eau avec notre alternative à la barrique est largement diminuée puisque le Wineglobe génère seulement 0,05 à 0,1L d’eau par litre de vin (absence de porosité, résistance des dépôts au décollement faible).

D’autre part, Wineglobe diminue la pollution des eaux par l’absence de produits de nettoyage chimique ou thermique.

L’utilisation de matériaux durables

Le verre est un matériau qui dure et qui reste dans le temps. Les cuves Wineglobes ont une durée de vie éternelle et la réutilisation du produit est à l’infini.